Des séquences bien brumeuses du STANDARD :

Y a-il un petit 5-3-3-2 11-14 H ou 6 piques dans une zone flou 11+ H ou 5+-4+♣ ou un fit trop faible pour passer au palier de 3 ?

L'enchère n'est pas forcing. Il faut donc inventer avec 6+ forcing manche.

Et aboutir à des séquences imprécises comme dans la séquence qui suit.

Est-ce un bicolore au moins 5-4 ou un unicolore sans garde à cœur ou trop fort pour conclure.

 

 

 

Mêmes remarques après la réponse de 2 et ses développements.

Voir aussi une donne après 1    2.

Or quand vous jouez les ouvertures de 2 majeur FANTUNES, vous avez des inférences dans ces séquences qui vous permettent de mieux cerner les problèmes. En effet les seules mains faibles (11-13- H) ne peuvent être que 5-3-3-2 (éventuellement 5-4m-2-2).

Vous pouvez aussi avoir une main faible avec 4+ mais vous saurez enchérir sans problème cette main.

 

Il est alors beaucoup plus subtil de rendre la redemande à 2♠ positive (14+ H) alors que les enchères de 2NT et le fit au palier de 3 sont minimum (11-13- H) et sans distribution. Les autres enchères au palier de 3 sont des mains structurées d'au moins 14 H, bicolore d'au moins 10 cartes ou unicolore proche d'un 2 fort alors que la répétition à 2♠ est positive mais moins structurée.

L'enchère de 2 est donc un GAZZILLI. Et par voie de conséquence, la redemande à 2NT du répondant est alors forcing manche.

 

On voit donc que les mains faibles et sans distribution sont traitées immédiatement et le répondant même avec un gros jeu a tous les éléments pour juger de la situation et conclure sans dévoiler.

Alors qu'avec des mains plus fortes on développe tout de suite les mains structurées et on a l'enchère la plus économique de 2♠ pour prospecter le meilleur contrat de manche ou de chelem.

Tout ceci dans l'esprit que, plus la main est ambitieuse plus la prospection se fait de manière économique ou précisée, plus la main est faible moins on développe.


                 

2 = 5+ cartes. 11+ H ou 12+ H avec 6+ cartes unicolore.

        Avec un unicolore de 9+-11 H  on fait un saut direct au palier de 3.

 

 

2    = 4+. Seule enchère ambigüe en force.

2SA = 5-3-3-2minimum (11-13-H).

3    = 5-3-3-2 minimum (éventuellement avec  5-4♣-2-2 et un doubleton cœur non gardé).

3SA = 5-3-3-2 13+-15 H et des gardes annexes certaines (sinon 2♠). 3 petits carreaux possibles.

3♣   = bicolore 5+-5 ou 6-4 d'au moins 14 H et sur le RELAIS à 3: 

→ 3    = résidu 2 cartes(exceptionnellement 6-4-3-0) dans la couleur du partenaire.

→ 3♠    = 6-4+, court couleur partenaire

→ 3SA = 5-5 court couleur du partenaire , minimum.  

→ 4♣    = IDEM 3SA mais maximum.

→ 4fit   = 5-5-3-0 fitté 3 cartes dans la couleur du partenaire minimum.

→ 4    = SPLINTER 5-5-3-0, 3 cartes dans la couleur du partenaire maximum.

3♥   = bicolore 5+-5 fort.

3♠    = unicolore 6+ cartes solides, se rapproche d'un 2 fort.

4x    = FRAGMENT-BID. Fit au moins 4ème. Au moins 4  clefs parmi ARD ♠, ARD et l'AS du résidu.

2♠    = GAZZILLI. 14+ H. Les autres mains.

Donnes d'entrainement : voir maltraitance de mineures!


    2♠ = GAZZILLI. Au moins 14 H.

             5♠-3-3-2, à partir de 13+ H, inapproprié pour 3SA

                             (trop fort ou fitté ou manque de garde)

             6+♠ unicolore (force ou couleur insuffisante pour 3♠).

                                                                5♠-4♣ (pas assez structuré pour 3♣).

2SA = RELAIS semi-naturel (seulement 5 , éventuellement 6 pas solides).

           3♣ = sans courte (5-3-3-2, 5-4m-2-2, 6-3-2-2)

                    Et sur le RELAIS à 3 :

                    → 3    = fitté 3 cartes 13+ H ou fitté 4 cartes 5-4-2-2, 13-15 H.

                    → 3♠    = non fitté 6♠-3-2-2.

                    → 3SA = 16-17 H, 5-3-3-2 ou 5-4♣-2-2

                    → 4SA = 18-19 H, 5-3-3-2.

                    → 4♣    = 18-23 H, 5-4♣-2-2. Il n'y a pas de saut donc enchère naturelle.

                    → 4    = fitté 4 cartes 5-4-2-2, 16+ H.

           3SA = 5-3-3-2 ou 5-4♣-2-2 13+-15 H, couleur mal gardée.

           Autres enchères avec courte (5-4-3-1, 6-3-3-1)

           3 = Fitté 3 cartes, avec une courte annexe

                    Et sur le RELAIS à 3 :

                    → 3♠   = court (courte majeure).

                    → 3SA = court ♣ (courte mineure) 6-3-3-1♣, limité sinon 4x.

           4x = SPLINTER avec 4 atouts et sans 4 cartes clefs.

           3 = 5♠-4♣-3-1.

           3♠ = 6♠-3-3-1.

3♣ = bicolore d'au moins 10 cartes ou inadapté pour 2SA.

3 = unicolore, 6+ cartes correctes, 12+ H (14+ H avec courte à pique)

3 = 6-4+.

3SA = 6-3-3-1♠, 12-13 H. Exactement dans le même esprit qu'après 1♠  2♣(SAUVET)   2(non mini).


 

Remarques : ces développements ne peuvent se faire que si la réponse de 2 tout comme celle de 2 montre 5+ cartes.

De même il est intéressant de dire que le saut direct au palier de 3 en mineure sur l'ouverture est une main d'une dizaine de points avec 6+ cartes. Ce qui permet de dire que 2m suivi de 3m est un unicolore de 12+ H forcing manche.

 

 

Développements dans le même esprit après 1♠ 2.

2♠ = GAZZILLI. Au moins 14 H.

         5♠-3-3-2, à partir de  13+ H inapproprié pour 3SA

                          (trop fort ou fitté ou manque de garde)

         6+♠ unicolore (force ou couleur insuffisante pour 3♠).

         5♠-4m (pas assez structuré pour 3m).

2SA = RELAIS semi-naturel (seulement 5, éventuellement 6 pas solides).

            3♣ = sans courte (5-3-3-2, 5-4m-2-2, 6-3-2-2)

                     Et sur le RELAIS à 3 :

                     → 3 = fitté 3 cartes ou fitté 4 cartes 5-4-2-2 trop beau pour 4 direct.

                     → 3♠ = non fitté 6♠-2

                     → 3SA = 16-17 H, 5-3-3-2 ou 5-4m-2-2

                     → 4SA = 18-19 H, 5-3-3-2.

                     → 4m = 18-23 H, 5-4m-2-2. Il n'y a pas de saut donc enchère naturelle.

           3SA = 5-3-3-2 ou 5-4m-2-2 13+-15 H, couleur mal gardée.

           Autres enchères avec courte (5-4-3-1, 6-3-3-1, exception 5-4-4-0)

           3  = fitté 3 cartes, avec une courte annexe.

                    Et sur 3SA on nomme le singleton.

           4m = SPLINTER avec 4 atouts et sans 4 cartes clefs.

           3  = 5♠-4m-3-1(5-4-4-0)

                    Et sur le RELAIS à 3 :

                    → 3♠ = avec les carreaux (5-4-3-1, 5-4-4-0)

                    → 3SA = avec les trèfles(5-4♣-3-1) mini sinon 4♣

           3♠  = 6♠-3-3-1 court

3m = bicolore d'au moins 10 cartes ou inadapté pour 2NT.

3  = unicolore, 6+ cartes correctes, 12+ H (14+ H avec courte à pique)

3SA = 6-3-3-1♠ 12-13 H. Exactement dans le même esprit qu'après 1♠   2♣(SAUVET)   2(non mini).

 

Remarques : Le FRAGMENT-BID direct montre 4 clefs au moins. Alors qu'un SPLINTER après un GAZZILLI à 2♠ montre un maximum de 3 clefs.

Ceci est à rapprocher au FRAGMENT-BID sur une réponse au palier de un en majeure qui montre 5 clefs, alors qu'en passant par un GAZZILLI le SPLINTER montre un maximum de 4 clefs.

donnes d'entrainement : 1      2


 

2 = 5+ cartes. 11+ H ou 12+ H avec 6+ cartes unicolore.

        Avec un unicolore de 9+-11 H  on fait un saut direct au palier de 3.

Développements strictement dans le même style. Il faut néanmoins accepter que la redemande de 2♠ est obligatoire avec 4 piques même avec 11 H. Ce qui permet de dire que la redemande à 2 est GAZZILLI tout en déniant toujours 4 cartes à pique.

Donc les séquences où l'ouvreur nomme son bicolore majeur ne sont pas forcing manche et la redemande de 2SA du répondant est seulement propositionnelle. Mais toute autre redemande du répondant y compris la répétition de la couleur est FM.

 

donnes d'entraînement : 15+15 = 33?